La trompeuse
Article mis en ligne le 3 janvier 2006

par Henri PERROCHEAU
logo imprimer

C’est une danse à gage qui porte bien son nom, car chaque couple qui ne s’arrête pas en même temps que la musique, c’est à dire qui se trompe, oblige le cavalier à boire un verre de vin. Cet air, joué pendant de nombreuses années par Hubert, lui a été transmis par son père.

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.35